Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/17/d143990157/htdocs/jm/science-alors/lib/plugins/quickstats/action.php on line 146

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /homepages/17/d143990157/htdocs/jm/science-alors/lib/plugins/quickstats/action.php:146) in /homepages/17/d143990157/htdocs/jm/science-alors/inc/actions.php on line 38
La recherche, à quoi ça sert ? - Science alors !
Science alors !

La recherche, à quoi ça sert ?

Édito de l'émission de septembre 2012.

Cela faisait plusieurs années que les ondes de Radio Campus Clermont n'avaient pas accueilli d'émission scientifique. Dommage, tout de même, pour la radio universitaire d'une ville qui accueille plus de 20000 étudiants scientifiques, et dont l'activité de recherche n'est pas en reste.

On pourrait se demander si les scientifiques n'ont pas peur des micros, s'ils préfèrent rester à gribouiller du papier, assis à leurs paillasses, ou à couvrir de craie des tableaux noirs. Je ne sais pas si vous avez déjà fait comme moi l'expérience de la curiosité, en interrogeant un chercheur sur son centre d'intérêt scientifique. Immanquablement, on voit son œil commencer à briller, ses mains sautiller, on entend avant même qu'il n'ouvre la bouche toute la passion qu'il a pour son métier. Et quand il commence à raconter ses explorations, ses projets, ses découvertes, on a la sensation de découvrir à ses côtés tout un monde de formes, de couleurs, de problématiques, de propositions, d'explorations.

Pour ma part, j'ai toujours adoré ce moment où l'on a la sensation, au cours d'une conversation, de découvrir un petit bout de l'immensité des champs de l'exploration humaine. Et je crois que Cécile et Claire, les co-animatrices de l'émission, partagent aussi cette passion pour la découverte. L'émission Science alors !, c'est donc pour nous le moyen de partager avec vous, auditeurs, ces rencontres pleines de passion, de réflexions, d'intrigues scientifiques et de bouleversements de la compréhension.

Mais encore plus, notre motivation se place sur les sujets abordés, et les disciplines croisées. Car lorsqu'on évoque la science, souvent l'on a à l'esprit chimie, mathématiques ou physique corpusculaire. Cependant, l'accélérateur de particules et le théorème de Fermat ne sont pas les seuls terrains de jeu des scientifiques. Pendant une heure chaque mois, Science alors ! s'intéressera donc autant aux sciences dures qu'aux sciences humaines et sociales. Histoire, économie, politique, anthropologie, voilà quelques portes d'entrées qui viendront répondre aux points de vue de l'informatique, de la biologie, de la thermodynamique.

Une fois par mois, les lundi soirs, nous explorerons donc une nouvelle question, une nouvelle problématique, à la fois avec le point de vue d'un scientifique des sciences dures, et d'un scientifique des sciences humaines. Immanquablement, nous nous poserons la question de l'intérêt pour la société humaine d'explorer ces questions. Et assurément, au fil des mois, la question que nous allons aborder plus particulièrement aujourd'hui reviendra, comme le letmotiv de l'émission.

Car en effet, après tout, La recherche, à quoi ça sert ? Voilà une question qui vient à point nommer, alors que les assises de l'enseignement supérieur et de la recherche ont débuté en cet été avec une phase de consultation, et qui se poursuivra jusqu'à la publication d'un rapport en décembre de cette année. Les premières réflexions, qui sont menées dans chacune des Universités de France, a déjà vu émerger quelques propositions innovantes et efficaces par le dialogue et l'écoute. Dans les deux universités clermontoises, les débats ont lieux ces jours-ci, et la contribution sera remontée par le rapporteur des assises territoriales d’Auvergne, Claude-Gilles Dussap, ancien Directeur de Polytech Clermont-Ferrand.

En cette période où la rentabilité à court terme des activités de recherche est mise en avant par les acteurs politiques et économiques, où la question de l'évaluation de la recherche est constamment présentée comme la solution à toutes les difficultés des universités, notre questionnement du jour vient à point nommer.

Nous aurons donc aujourd'hui deux invités, pour réfléchir et échanger avec nous autour de cette question, Laurent Beaudou, maître de conférences en science informatique, et Claire Margolinas, elle aussi maître de conférences, mais cette fois-ci en Didactique des mathématiques et Sciences de l'éducation.

Pour alimenter cette discussion, nous sommes allés tendre le micro à des passants, des hommes politiques, des scientifiques. Chacun avec leurs points de vue, ils viendront illustrer la diversité des idées sur la question.

Et pour cette première émission, nous allons inaugurer quelques-unes des chroniques qui ponctueront l'année. Ne manquez pas l'énigme mathématique en début d'émission, le billet humoristique ou vous apprendrez aujourd'hui pourquoi l'humain ne peut pas encore voler à la force de ces bras, et enfin pour conclure l'émission, l'actualité scientifique de la région, avec tous les rendez-vous incontournables du mois à venir.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, je vous propose d'écouter le point de vue du professeur Jean-Louis Coatrieux, chercheur au LTSI, le Laboratoire Traitement du Signal et de l'Image de Rennes, et écrivain, récemment auteur de La vie à chercher. Son propos illustre l'idée de pluridisciplinarité qui sera évoquée pendant toute l'année dans l'émission Science alors.